fleche_langueVersion françaiseEnglish versionVersion imprimable
Agora 2005PlanningTarifsInfos pratiques

Opéra
Cinéma
Installation
Concerts
Concerts promenades
Danse
Jeune public

Jour par jour / Juin 2005
0203040506
0708091011
Danse

Éclats mats d'Olga de Soto

Pièce pour trois danseurs et un altiste, sur des compositions de Salvatore Sciarrino

Tout à l’opposé de la violence tendue des chorégraphies de Preljocaj, Olga de Soto se concentre sur l’intime, le souffle retenu, l’introspection. Ses soli placent l’interprète dans un isolement essentiel avant même qu’il ne devienne un personnage.

La chorégraphe aime ciseler les froissements d’une musique tactile, celle de Salvatore Sciarrino, dont les silences précèdent et engagent la perception. Pour saisir de tels simulacres sonores, nous devons abaisser notre seuil d’écoute. Dotée d’une musique aux limites des possibilités naturelles de l’instrument, Olga de Soto recherche l’intensité de l’écoute et s’interroge sur la pensée qui précède ou accompagne tout mouvement.

Distribution

Chorégraphie : Olga de Soto. Interprétée par : Edith Christoph, Olga de Soto, Garth Knox et Fabrice Ramalingom.
Musique : Salvatore Sciarrino Ai limiti della notte ; Tre notturni brillanti (Di volo, Scorrevole e animato, Prestissimo precipitamo)
Scénographie : Olga de Soto. Clepsydres : Anne Mortiaux. Création lumière : Henri-Emmanuel Doublier.

Production ABAROA (Coto de Caza asbl). En coproduction avec le Centre Chorégraphique de la Communauté française de Belgique. Avec l’aide du Centre Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne et du Ministère de la Communauté française de Belgique-Service de la Danse.

Coréalisation Ircam-Centre Pompidou et Les Spectacles vivants-Centre Pompidou. Avec le soutien de la Délégation générale/Centre Wallonie-Bruxelles. Dans le cadre du festival Agora, la SACD soutient plus particulièrement les créations musicales spécifiques au spectacle vivant.

Mercredi 8 et jeudi 9 juin, 20h30 / Centre Pompidou, Grande Salle

  • Durée : 50'

<< Retour

Copyright Ircam - Centre Pompidou 2005.