fleche_langueVersion françaiseEnglish versionVersion imprimable
Agora 2005PlanningTarifsInfos pratiques

Opéra
Cinéma
Installation
Concerts
Concerts promenades
Danse
Jeune public

Jour par jour / Juin 2005
0203040506
0708091011
Concerts promenades

Une promenade dans le Marais à la suite de solistes virtuoses. Les programmes concentrés et brillants constituent la meilleure invitation pour aborder la musique d’aujourd’hui. Cette flânerie se place sous le signe du double et de la vitesse fulgurante.

La Maison de l'Europe de Paris - 15h30 et 17h

Geneviève Strosser et Philippe Berrod inaugurent la série "double entente" qui traversera les saisons de l’Ircam : deux oeuvres sont mises en regard, dont l’une est rejouée. En l’occurrence, les doubles vont ici proliférer. L’alto chez Georges Aperghis se voit démultiplié dans la deuxième version de Volte-Face, exacerbée par la bande. La clarinette chez Pierre Boulez devient ombre de son ombre dans Dialogue de l’ombre double, l’un des classiques du répertoire contemporain.

Geneviève Strosser, alto. Philippe Berrod, clarinette.

  • Georges Aperghis Volte-face I, pour alto (12')
  • Pierre Boulez Dialogue de l’ombre double, pour clarinette et électronique (18')
    Informatique musicale Ircam-Centre Pompidou. Réalisation informatique musicale : Andrew Gerzso.
  • Georges Aperghis Volte-face II, pour alto et électronique (14')

Centre culturel suédois - 15h30 et 17h

Pour son escapade dans le domaine de la virtuosité pure, Irvine Arditti engage le numéro de funambule instrumental que requièrent les caprices de Salvatore Sciarrino. Ces six pièces transposent la technique de Paganini dans des nuages d’harmoniques, un monde de traits évanescents parcouru par de multiples feux follets.

Irvine Arditti, violon.

  • Philipp Maintz, "schneeblind", pour violon et électronique. Nouvelle version (10'). Création mondiale.
  • Salvatore Sciarrino 6 Capricci (18')
  • Kaija Saariaho ...de la Terre, pour violon et électronique (15')

Espace des Blancs Manteaux - 18h30

Winston Choï, lauréat des concours d’Orléans et d’Honens au Canada,a concentré son récital sur le genre des études. Le pianiste canadien présente les pièces périlleuses de Jacques Lenot, renchérissant sur les difficultés des études de Ligeti. Cette mécanique folle du piano est également l’un des domaines de prédilection d’Unsuk Chin.

Winston Choï, piano.

  • Jacques Lenot Burrascoso, L'Esprit de solitude, Études II, III, IV, VI
    extraites des Six Premières Études, pour piano (18')
    Première audition publique mondiale
  • György Ligeti Études XI, XII, XIII, pour piano (10')
  • Unsuk Chin Études I, II, III, VI, pour piano (12') Créations françaises

Espace de projection, Ircam - 20h30

Le retour à l’Ircam renoue avec le théâtre panique du mot et de l’image, celui de Georges Aperghis qui rencontre ici la langue d’Olivier Cadiot. Par un simple jeu de miroir et deux petites caméras, Tourbillons brouille toutes les pistes : un visage, plusieurs faces, mille voix, personne.

Donatienne Michel-Dansac, soprano. Création lumière et réalisation vidéo : Daniel Lévy. Textes : Olivier Cadiot. Production Centre Culturel André Malraux - Scène nationale de Vandoeuvre-lès-Nancy.

Présentation Ircam-Centre Pompidou. Dans le cadre du festival Agora, la SACD soutient plus
particulièrement les créations musicales spécifiques au spectacle vivant.

  • Georges Aperghis Tourbillons, pour voix seule (50')

Crédit photo : ©Mikaël Libert

Dimanche 5 juin 2005, à partir de 15h30 / Le Marais, Ircam

  • Production Ircam-Centre Pompidou en partenariat avec le Centre Culturel Suédois, la Ville de Paris - Mairie du 4e arrondissement, La Maison de l'Europe de Paris.
Copyright Ircam - Centre Pompidou 2005.